[Offre de stage M2] Circulation internationale des « bonnes pratiques » et des acteurs de l’urbanisme cyclable

Description du stage

Structure : L’ENS de Lyon est une grande école scientifique et littéraire française. Elle forme à l’enseignement et à la recherche et accueille des laboratoires de recherche dans de nombreuses disciplines.

Le laboratoire de recherche Environnement Ville Société (UMR 5600 EVS) analyse dans une démarche d’interdisciplinarité les dynamiques de changement entre environnement, ville et société. Elles sont étudiées à la lumière des interactions entre acteurs et actants du changement, intégrant des entités de natures diverses, humaines ou non, pouvant conduire, interdire, orienter celui-ci.

Contexte du stage : projet Procycle, qui porte sur la transformation des politiques et des pratiques de mobilité dans une perspective d’écologisation de la production de l’espace.

Encadrement : Matthieu Adam, chargé de recherche en géographie sociale au CNRS (UMR EVS), Cosmin Popan, postdoctorant en sociologie à l’Université Grenoble Alpes (Maison de la Création et de l’Innovation, programme GATES).

Lieu du stage : ENS de Lyon, 15 parvis René Descartes, 69007 Lyon + déplacements en France et à l’étranger probables

Type de stage : Master 2, temps complet (35h)

Durée du stage : 5 ou 6 mois

Gratification : selon la réglementation en vigueur (environ 550€/mois)

Sujet du stage et objectifs

Le retour du vélo est assurément l’un des phénomènes les plus marquants du moment dans le domaine des mobilités quotidiennes dans les grandes villes des Nords. En passe d’être considéré comme un moyen de transport à part entière, le vélo intègre les politiques d’aménagement des collectivités, mais aussi leurs politiques d’attractivité, et les stratégies de croissance des entreprises (fabricants de vélo et de mobilier urbain, firmes de services urbains, cabinets d’ingénierie et d’aménagement, bureaux d’études, consultants). Les associations, acteur historique de promotion du vélo, ne sont pas en reste : elles s’organisent à l’échelle internationale et s’influencent et se forment mutuellement. Ces différents acteurs influencent les stratégies des collectivités territoriales et finalement les pratiques.  Dans les Suds, la tendance se redéveloppe aussi, portée par des autorités internationales, des agences de développement des anciennes puissances coloniales, des firmes multinationales d’ingénierie et de services, des ONG. Une économie du vélo se développe, et des « bonnes pratiques », en matière de politiques publiques, d’aménagement, de communication ou encore de matériels se forment et circulent dans un réseau d’acteurs pluriel et international (avec des stratégies différenciées et potentiellement contradictoires).

La manière dont ces « bonnes pratiques » circulent, par quels acteurs et comment elles évoluent en intégrant des spécificités géographiques, politiques ou culturelles sont peu étudiées. Ce sera l’objet de ce stage au sein du projet Procycle que de contribuer à affiner les connaissances à ce sujet, en s’inspirant de travaux sur d’autres objets d’études et sur la construction de normes internationales et de marchés. Cette problématique nourrira une discussion fondamentale des études urbaines : la théorisation des relations entre le local et le global. Outre les réflexions sur la spatialisation des phénomènes globaux, cette ambition pourra puiser dans les travaux portant sur la circulation des modèles d’urbanisation et les solutions techniques.

L’objectif du stage sera de contribuer à un état des lieux critique de la circulation des « bonnes pratiques » de l’urbanisme cyclable. L’enquête, en ciblant deux ou plusieurs terrains, dans une perspective internationale amènera d’abord l’étudiant·e recruté·e à identifier les différents cas de figures possibles et l’écosystème qui permet la circulation des « bonnes pratiques » mais aussi celles des acteurs. Ensuite, l’étudiant·e recruté·e sera amené·e à réaliser des entretiens – de visu et en visio – qui se ne limiteront pas aux « acteurs traditionnels » de l’urbanisme, mais pourront s’étendre, selon les configurations, à tous ses acteurs impliqués, dans une conception élargie de l’enquête limitant le risque de passer à côté de facteurs clés de compréhension. L’étudiant·e pourra affiner la problématique du stage en lien avec les encadrantset en fonction de ses intérêts singuliers.

Organisation du stage

Le stage sera encadré par Matthieu Adam et Cosmin Popan. L’étudiant·e sera intégré·e à l’équipe biogéphile de l’UMR EVS, basée à l’ENS de Lyon. Il ou elle disposera d’un poste de travail dans un bureau partagé et d’un accès aux services du laboratoire. Les frais de terrain pour une mission courte à l’étranger seront pris en charge par le projet Procycle.

Missions principales

  • Revue de littérature sur le sujet dans les revues scientifiques francophones et anglophones ;
  • Identification des acteurs de la circulation des « bonnes pratiques » et de l’écosystème international du vélo en ville ;
  • Choix de cas d’études spécifiques pour affiner l’enquête en recourant à des méthodes qualitatives.
  • Constitution d’un corpus d’entretiens auprès des acteurs des secteurs publics, privés et associatifs des politiques cyclables ;
  • Missions de terrain en France et en Europe.
  • Rédaction d’un mémoire académique et remise d’un corpus documentaire et d’entretiens.

Profil recherché

Étudiant·e en master 2 de géographie, sociologie, science politique.

Compétences :

  • Intérêt pour la recherche en science sociale et les approches critiques ;
  • Intérêt pour les politiques de mobilité ;
  • Intérêt pour les stratégies de développement et de constitution de marchés ;
  • Connaissance et maîtrise des méthodes d’analyse documentaire et de recherche qualitative ;
  • Très bonne maîtrise de l’anglais pour lire des articles scientifiques, des documents de planification et conduire des entretiens. Une bonne maîtrise du néerlandais serait un gros plus ;
  • Qualités rédactionnelles ;
  • Capacité à travailler en autonomie.

Candidatures

Si vous êtes intéressé·e, merci d’envoyer une lettre de motivation (une page maximum) et un CV à Matthieu Adam (matthieu.adam@ens-lyon.fr) et à Cosmin Popan (C.Popan@mmu.ac.uk). Si vous souhaitez discuter du sujet avant de poser votre candidature, n’hésitez pas à nous écrire.

Date limite de candidature : 20 novembre 2023

Illustration : Patrick Goossens


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Matthieu Adam (12 octobre 2023). [Offre de stage M2] Circulation internationale des « bonnes pratiques » et des acteurs de l’urbanisme cyclable. Mobilités critiques. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://mc.hypotheses.org/219


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search